Suivez nous sur :

Michel LAVOLLAY

À partir du milieu des années 80 en France, en collaboration avec Médecins du Monde et l’Agence nationale Français sida, le Dr Lavollay a ensuite travaillé avec le Programme mondial de l’OMS sur le sida avec Jonathan Mann. Alors qu’il s’occupait des aspects socio-économiques du VIH avec le PNUD à New York, le Dr Lavollay a rencontré le Dr Jonas Salk et a travaillé avec lui pour soutenir ses propositions de vaccins et mettre en place un groupe de sages qui aideraient à recadrer une réponse institutionnelle.

Affecté à l’ambassade Français à Washington de 1998 à 2002, le Dr Lavollay s’est engagé activement avec ses homologues américains à la Maison Blanche, au CNS, au département d’État, à l’USAID pour amener au Conseil de sécurité de l’ONU les implications du VIH pour la paix et la sécurité. Cette session historique menée par l’Ambassadeur Richard Holbrooke et le SG Kofi Annan a déclenché de nouvelles discussions à l’Assemblée générale des Nations Unies et au G8, conduisant à la création du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme en 2002.

En travaillant au Fonds mondial, Lavollay a mis en place sa stratégie ppp en étroite collaboration avec l’ambassadeur Holbrooke, qui était devenu le directeur de la Global Business Coalition on AIDS. De nombreux partenariats novateurs ont été créés au cours de cette période à l’appui des plans nationaux en Afrique et dans le monde entier, contribuant ainsi au succès du GFATM.

Au cours des dix dernières années, le Dr Lavollay a continué de s’engager activement dans l’établissement de partenariats sur l’agriculture intelligente pour le climat, la nutrition et la santé en Afrique. Avec l’émergence de Covid  Lavollay s’est de nouveau engagé dans l’élaboration de partenariats intelligents.

 

Rester informé : Abonnez-vous à la lettre d'information OSH FORUM

Adresse email incorrecte